L’actualité des collectivités locales de la semaine du 13 mai

PRENDRE UN TEMPS DE RECUL SUR LES PRATIQUES MANAGÉRIALES ÉMERGENTES

Etre performant, oui, mais à quel prix ? 

Si l’on partage l’idée que l’action publique se doit d’être performante, il est nécessaire de rappeler que le service public ne vise pas la  productivité et la rentabilité. Dans cette quête de la performance, il a été bénéfique de voir émerger dans l’emploi public des pratiques managériales et organisationnelles issues du privé. En tant qu’acteur de l’action publique, il est parfois nécessaire de prendre un temps de recul et de réfléchir à ces pratiques qui pourraient s’installer dans l’emploi public.

Une tendance managériale à prendre avec des pincettes : Kiffer ses collègues

L’évaluation continue et l’évaluation à 360° se développent comme pratiques managériales avec la mise sur le marché d’application comme Kiff. Sur le modèle Uber, Airbnb ou Trip advisor, Kiff propose « l’évaluation  continue» par ses pairs. Comme l’explique Philippe Nikonoff, l’idée est d’envoyer des « kiffs » aux collègues lorsque l’on juge que leur comportement a été positif, qu’ils ont bien réagi, ont été aimables ou ont aidé à résoudre un problème. Chaque salarié accumule alors des « kiffs » de collègues, lesquels peuvent être éventuellement transformés en avantages, primes, etc.

Or, évaluer en continu ses propres collègues revient à les sanctionner en creux puisque ceux qui auront le moins de « kiffs » sont par définition ceux qui sont les moins appréciés par les collègues… A méditer.

Pour découvrir l’article c’est par ici : http://www.lettreducadre.fr/18160/tu-aimes-tes-collegues-kiffe-les/

QUAND L’ETAT SE POSE LA QUESTION DE ATTRACTIVITÉ

Le Plan d’action pour la filière numérique et des systèmes d’information et de communication de la DGAFP pose la question de l’attractivité de l’Etat pour les métiers du numérique (NISC).

Du constat  … 

L’état et les collectivités partagent aujourd’hui une difficulté pour recruter et fidéliser les bons profils dans les métiers du numérique et des systèmes d’information et communication mais aussi pour accompagner ces professionnels dans l’évolution permanente de leurs compétences. Le plan d’action de la DGAFP vise 3 objectifs pour améliorer son attractivité auprès de ces métiers en tension :

-Attirer et recruter les bons profils

-Développer la mobilité et les parcours professionnels

-Faciliter le recours au contrat.

…à l’action !

Parmi les actions envisagées, nous sommes heureux de voir des propositions innovantes, qui montrent que l’état se saisit aujourd’hui de la question son attractivité comme employeur. Ainsi pour attirer les bons profils, l’état prévoit de développer sa marque employeur en mettant à disposition des ministères un « Kit de communication marque employeur ».  Pour développer les compétences internes, les fonctionnaires pourront être mobilisés auprès des start-up d’état. Enfin dans la perspective de faciliter le recours au contrat, l’état n’hésite pas à proposer d’aligner les salaires sur ceux du privé afin d’en attirer les talents.

Pour découvrir la circulaire c’est par ici : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2019/05/cir_44638.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *