Défi RH des territoires #5

La DRH peut-elle devenir le promoteur, voire l’incubateur des nouvelles pratiques de travail ?

Alors qu’elle doit déjà réinventer ses propres missions et pratiques pour se positionner comme véritable partenaire des Directions Métiers, faire de la DRH le promoteur voire l’incubateur des nouvelles pratiques de travail au sein de la collectivité peut sembler un chantier moins prioritaire que d’autres.

Pourtant l’évolution des pratiques numériques des agents ou le développement de nouvelles formes collaboratives basées sur l’intelligence collective semblent bien au cœur des enjeux de transformation de l’action publique locale.

La question serait alors : si ce n’est la fonction RH, qui serait mieux placé pour s’attaquer à ces questions ? La Direction Générale ? Des services dédiés d’innovation ?

Sans surcharger la fonction RH ni prendre le risque d’une volonté hégémonique, il nous paraît aujourd’hui que ces deux évolutions – pratiques numériques et intelligence collective – ne peuvent être portées sans la mobilisation étroite de la Direction des Ressources Humaines. A l’initiative et à l’accompagnement du développement de ces pratiques, la fonction RH assure ainsi le lien avec le quotidien des agents et permet d’assurer une vision transverse et cohérente au-delà des initiatives de telle ou telle Direction.

Le développement des pratiques d’intelligence collective peut ainsi, pour la DRH, prendre la forme de plateformes numériques de contributions et participations des agents au(x) projet(s) de la collectivité ou de parcours de formation des managers à l’animation d’ateliers pour faciliter la mobilisation de leurs équipes.

Autres illustrations : la DRH peut se saisir des enjeux numériques à travers la création de laboratoire d’initiative numérique sur la forme d’appel à projets auprès des agents permettant de dédier, sur une période limitée, du temps au développement de leur projet. La DRH peut également être à l’initiative d’un travail de diagnostic sur la maturité des pratiques et compétences numériques au sein de la collectivité.

Le développement de ces pratiques est aussi l’opportunité pour la fonction RH de renforcer ses dynamiques partenariales avec les Direction Métiers et les autres fonctions Ressources comme l’Informatique et le Numérique. Le développement des pratiques numérique et d’intelligence collective permet également à la fonction RH de se positionner dans une approche résolument prospective du fonctionnement de la collectivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *