L’actualité des collectivités locales de la semaine du 25 février

✋ UN POINT SUR LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE : Vers une démocratie locale à la carte ? 

Un constat sévère

La mission démocratie locale et participation citoyenne incarnée par Emilie Chalas et Hervé Saulignac vise à comprendre pourquoi, malgré la diversité des outils existants, la démocratie participative à l’échelle locale rencontre un succès aussi mitigé.

D’un côté, les dispositifs de consultation sont peu utilisés et peinent à susciter l’intérêt des citoyens. De l’autre, les citoyens expriment souvent la volonté d’être davantage intégrés dans l’élaboration des décisions politiques.

Faire confiance aux élus afin de leur permettre d’expérimenter sur leur territoire.

Les députés proposent de faire confiance aux élus qui savent comment mobiliser les citoyens. Selon elle, ce sont les mieux placés pour choisir les instruments adaptés à la situation de leur collectivité. Afin de créer un contexte propice à la participation citoyenne, les députés proposent de développer l’expérimentation en matière de participation locale. Mais afin de rendre opérants ces dispositifs, il est nécessaire de développer une culture de la participation et de ses règles du jeu auprès des citoyens et des futurs citoyens !

Les propositions des députés ont été postées sur le site du grand débat afin de susciter échange et participation autour d’une question intrinsèque à la démocratie représentative : la participation !

🔑Pour découvrir l’article c’est par ici : https://www.lagazettedescommunes.com/605520/vers-une-democratie-participative-locale-a-la-carte/

🔑Pour découvrir la communication des députés c’est par ici :

http://questions.assembleenationale.fr/content/download/75572/775508/version/1/file/Communication+MF+D%C3%A9mocratie+Locale.pdf


💡
DE NOUVEAUX OUTILS POUR EMBAUCHER AUTREMENT 💡

Pour le secteur privé comme pour le secteur public l’emploi est une préoccupation majeure,  des starts-up ont développés des outils innovants pour permettre aux recruteurs d’expérimenter une autre manière d’embaucher.

  • Sortir de la logique  »adequationiste » et rechercher des compétences transversales

La plateforme placedestalents.com propose aux candidats de passer un test de personnalité plutôt que de déposer leur CV. L’idée est de recouper les résultats de ce test à leurs compétences techniques, leurs expériences et formations avec les critères définis par le recruteur. Ainsi des profils sur lesquels le recruteur ne se serait peut-être pas attardé sur un CV sont valorisés.

L’utilisation d’un test psychologique permet de dépasser la logique adequationiste (telle formation pour tel poste) en valorisant les candidats qui n’ont pas forcément les compétences techniques mais disposent de savoirs-être et de compétences transversales adaptées au poste!

  • Développer la marque employeur des collectivités

La Start-up profil public réinvente le parcours candidat dans le secteur public en développant une plateforme qui permet la rencontre de l’offre et de la demande autrement que sur les sites institutionnels. Les collectivités sont des employeurs qui doivent séduire les candidats, pour cela Profil Public les accompagne pour présenter leurs offres d’emplois différemment  !

🔑Pour découvrir profil public c’est par ici : https://profilpublic.fr/

🔑Pour découvrir placedestalents.com c’est par ici : https://www.placedestalents.com/

🔑Pour découvrir l’article c’est par ici : https://www.lagazettedescommunes.com/606074/avec-cet-outil-place-a-une-autre-maniere-dembaucher/?abo=1


🎨
UN MODE DE MANAGEMENT INNOVANT : A chaque collaborateur une couleur qui guide l’encadrant 🎨

L’idée est d’adapter sa communication à son interlocuteur. On la doit à William Moulton Marston qui a entrepris de classer les comportements en quatre grands types de profils : Le bleu consciencieux, le rouge dominant, le jaune influent, le vert stable.

Adapter sa communication au mode de fonctionnement de son interlocuteur c’est limiter les sources de tension ou d’incompréhension.

Ainsi comme l’explique l’article de Maud Parnaudeau, il convient d’être clair et direct avec le « bleu », lui donner des deadlines, laisser au « vert » le temps pour encaisser les critiques, ne jamais s’en prendre à son équipe, lui faire des feedbacks en privé. Il faut aider le « jaune » à prioriser, prendre le temps de lui parler, désamorcer au plus vite les conflits, et apporter au « rouge » des réponses tranchées sans les détails, lui parler de ses résultats, aller à l’essentiel.

Penser ses collaborateur par couleur n’est pas réservé au manager !

Cet outil est ào=1 destination des managers et des équipes afin de faciliter la communication à tous les niveaux. Ce mode de management nécessite que chacun apprenne à se connaitre et à mieux comprendre les autres, mais en aucun cas de catégoriser. En effet, il est tout à fait possible d’être deux couleurs !

ET VOUS, QUELLE EST VOTRE COULEUR ?

🔑 Pour découvrir l’article c’est par ici : https://www.lagazettedescommunes.com/604032/a-chaque-collaborateur-une-couleur-qui-guide-lencadrant/?ab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *