Une question, une demande, juste un mot doux ?

Politeia
17 rue Royale
69001 Lyon

bonjour@politeia-conseil.fr
04 78 08 63 91

La DRH en 1ère ligne…sans cadre réglementaire…mais avec une stratégie claire ?
François Journy

Report de congés, Prise de RTT contrainte, Maintien du RI en ASA, Primes exceptionnelles, Conditions sanitaires de reprise d’activité…

Si les agents opérationnels des collectivités sont largement salués pour leur contribution dans cette période de crise alors qu’ils manquent parfois des protections adéquates…que dire des DRH qui font face à des situations inédites, des revendications multiples et des questionnements légitimes sans pouvoir s’appuyer sur un cadre réglementaire clair et adapté à la période que nous traversons ?

Faut-il alors pour les DRH apporter en urgence des réponses de crise ? Faut-il attendre une clarification nationale, des dispositions législatives spécifiques ?

La réponse pourrait être : ni affolement, ni esquive ; il est urgent de définir un cadre cohérent de prise de décision RH, partagé avec le management et adapté à vos enjeux spécifiques !

Ainsi les décisions relatives aux congés et RTT doivent pouvoir être éclairées par les scenarii de reprise d’activité et l’analyse des besoins opérationnels qui en découlent pour éviter tout crispation non nécessaire et adosser la politique de temps de travail sur les besoins de service à l’usager.

La question de la prime exceptionnelle doit en partie s’affranchir du registre émotionnel de valorisation des agents en 1ère ligne pour ne pas minimiser la mobilisation parfois délicate de ceux qui travaillent de chez eux ni apporter un simple sparadrap sur la politique de rémunération des métiers opérationnels.

L’organisation de la reprise d’activité doit s’accompagner d’un dialogue précis et organisé avec les métiers opérationnels et d’un effort majeur de communication pour éviter de laisser seule la DRH avec des questions sans réponse.

Les DRH sont bien en 1ère ligne, depuis un certain temps et certainement pour encore un moment. En 1ère ligne, oui, mais jamais isolée, telle devrait être le crédo alors que le partage des préoccupations RH par l’ensemble des managers n’a jamais été aussi indispensable